Entête de bienvenue

Bienvenue sur notre blogue autour de la résolution de conflits.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe, visitez notre page sur la méthode.
Votre avis
nous intéresse. Alors, laissez-nous un commentaire courtois. Merci à vous.



mercredi 16 janvier 2013

L'exclusion à l'école et le lien génétique


L'apparence physique, l'impulsivité,  l'hyperactivité, certaines formes d'agressivité augmentent le risque d'être exclus dans un groupe comme la classe d'école, un groupe d'activité d'enfants ou plus tard au travail.

Or ces caractéristiques sont conditionnées en grande partie par la génétique, à la naissance.



Pour le démontrer, une étude a été faite sur 800 jumeaux, à trois reprises: la maternelle, en première année et en quatrième année.

Cet échantillon était composé de :
- 41 % de jumeaux monozygotes ou vrais jumeaux (100 % de gènes identiques)
- et de 59 % de faux jumeaux (partageant moyennement 50 % de leur bagage génétique).

Chacun des enfants, leurs camarades et leur enseignant ont été soumis à des tests mesurant le rejet par les pairs.
Les résultats ont montré que des jumeaux présentaient des similarités en matière de difficultés relationnelles.

Selon les analyses, ces similitudes étaient attribuables à plus de 73 % à des facteurs génétiques, selon Le Pr Michel Boivin, de l'Université Laval, et ses collaborateurs de l'UQAM et de l'Université de Montréal. Leurs travaux ont été publié dans la revue Child Development.

Ce qui est regrettable également, c'est que les relations difficiles ne disparaissent pas entre la maternelle et la quatrième année. 


Selon les chercheurs de l'étude, il est possible de repérer dès la maternelle les jeunes risquant d'avoir des rapports difficiles avec leurs pairs. Une intervention  rapide auprès de ces groupes à risque serait alors possible pour prévenir le risque de rejet.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous votre avis, toujours poli, bien sûr.
Si vous n'avez pas de profil, choisissez "nom/URL" ou "Anonyme", en bas de liste. Merci de votre participation.