Entête de bienvenue

Bienvenue sur notre blogue autour de la résolution de conflits.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe, visitez notre page sur la méthode.
Votre avis
nous intéresse. Alors, laissez-nous un commentaire courtois. Merci à vous.



mardi 10 août 2010

1. En cas de conflits, les besoins plutot que les faits.

- "Je te dis que les faits sont que tu m'as arraché l'objet des mains.
- Pas du tout. Je ne l'ai pas arraché. C'est plutôt toi qui me l'as arraché et c'est pour cela que je me suis mis en colère. C'est plutôt cela les faits.
- Hein quoi? Tu ne t'en rappelles plus? Il m'appartenait. Tu ne vas pas nier cela tout de même?"

Une conversation d'enfants. Pas si sûr. Cela peut se passer entre adultes, au bureau ou chez un couple.
Avez-vous déjà vécu cette situation-là?

Comme chacun interprète les faits à sa manière, rechercher des faits peut être stérile.
Nous avons chacun une interprétation biaisée de la réalité. Il existe d'ailleurs une cinquantaine de biais cognitifs qui tronquent notre perception de la réalité (1).

Certains auteurs tels que Marshall Rosenberg ou Thomas Gordon insistent sur l'importance de définir les faits.
Les faits, les causes s'entremêlent aux émotions.
Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'un fait?

suite


(1) biais cognitifs: http://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_cognitif
liste exhaustive, en anglais: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_cognitive_biases
animation en anglais: http://www.scribd.com/doc/30548590/Cognitive-Biases-A-Visual-Study-Guide

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous votre avis, toujours poli, bien sûr.
Si vous n'avez pas de profil, choisissez "nom/URL" ou "Anonyme", en bas de liste. Merci de votre participation.