Entête de bienvenue

Bienvenue sur notre blogue autour de la résolution de conflits.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe, visitez notre page sur la méthode.
Votre avis
nous intéresse. Alors, laissez-nous un commentaire courtois. Merci à vous.



dimanche 4 août 2013

Les dépressifs tendent à poursuivre des objectifs généralisés

L'étude a révélé que ceux qui souffrent de dépression clinique sont plus susceptibles de se fixer des objectifs abstraits, plus difficiles à atteindre.

Avoir des objectifs très généraux et abstraits peut maintenir et aggraver la dépression. Des objectifs qui ne sont pas spécifiques sont plus ambigus et difficile à visualiser. 

Une étude menée par le Dr Joanne Dickson, à l'Institut de l'Université de Psychologie, santé et société, de l'Université de Liverpool a analysé les listes d'objectifs personnels de gens souffrant de dépression et ceux qui n'en ont pas. 

Des participants ont été invités à énumérer les objectifs qu'ils souhaitent atteindre à tout moment dans le court, moyen ou long terme. Les buts ont été classés pour leur spécificité.

Par exemple, un objectif général ou abstraits tels que «être heureux» représenterait un objectif général.

Alors qu'un objectif tel que «améliorer mon temps au marathon de 5 km,  cet été» est un objectif plus généralisé, plus factuel.

Les chercheurs ont constaté que les deux groupes ont généré le même nombre de buts. Mais les gens souffrant de dépression ont des objectifs plus généraux, plus abstraits. 

L'étude a également montré que les personnes déprimées étaient beaucoup plus susceptibles de donner des causes non spécifiques pour réaliser et ne pas atteindre leurs objectifs. «Nous avons constaté que les gens souffrant de dépression clinique manquaient d'une attention particulière, qui permet normalement l'atteinte de buts et créé  une baisse des pensées négatives" 

Si les objectifs sont difficiles à visualiser, il peut entraîner une réduction del'attente de leur réalisation qui entraîne, à son tour, une faible motivation pour essayer de les atteindre. 

Dr Joanne Dickson a déclaré: «Nous savons que la dépression est associée à des pensées négatives et une tendance à surgénéraliser, en particulier, à la façon dont les gens pensent à eux-mêmes et leurs souvenirs du passé." 
 

Aider à fixer des objectifs précis pour guérir plus vite :
"Ces résultats pourraient éclairer l'élaboration de nouvelles façons efficaces de traiter la dépression clinique. «Aider les personnes déprimées à se fixer des objectifs spécifiques et génèrer des raisons spécifiques pour la réalisation de leurs objectifs peut augmenter leurs chances de briser le cycle de négativité couplé à la dépression."

Offert par University of Liverpool
Texte Anglais original:People with depression tend to pursue generalised goals 
People with depression tend to pursue generalised goals

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous votre avis, toujours poli, bien sûr.
Si vous n'avez pas de profil, choisissez "nom/URL" ou "Anonyme", en bas de liste. Merci de votre participation.