Entête de bienvenue

Bienvenue sur notre blogue autour de la résolution de conflits.
Si vous souhaitez en savoir plus sur le principe, visitez notre page sur la méthode.
Votre avis
nous intéresse. Alors, laissez-nous un commentaire courtois. Merci à vous.



jeudi 21 novembre 2013

Les faits sont non essentiels, en resolution de conflits

Pourquoi les faits ne sont pas essentiels dans la résolution de conflits.
Les faits sont objectifs, alors que les interprétations ou croyances sont subjectives et sujet à des contestations.
Pour les distinguer, comme les scientifiques, on pourrait considérer que « Les nombres sont des faits, les mots sont des croyances », R. Kiyosaki, auteur financier.
Bien que les observations soient souvent biaisées (exemple des magiciens, illusions optiques), postulat: en résolution de conflit, les observations peuvent être considérées comme des faits.


Distinguer faits et croyances est utile et intéressant. Des exercices seront proposés.


Toutefois:
- distinguer des faits et des émotions est très difficile et sujet à des erreurs.
- si les émotions sont élevées => calmer émotions, rassurer, plutôt que d'argumenter avec des faits 
- si les faits contredisent les valeurs et besoins de l'interlocuteur => faits contestés
- si les rapports sont mauvais entre les 2 antagonistes => faits contestés 


En conclusion, évoquer les émotions et les besoins plutôt que d'avancer des faits est plus efficace.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous votre avis, toujours poli, bien sûr.
Si vous n'avez pas de profil, choisissez "nom/URL" ou "Anonyme", en bas de liste. Merci de votre participation.